#Agrilocal : un événement #national intitulé ''Au pré de la #ferme''

#Agrilocal : un événement #national intitulé ''Au pré de la #ferme''

| traditionactu | Evènements | Portes ouvertes  Vu 11675 fois
Article N°19584

#Agrilocal : un événement #national intitulé ''Au pré de la #ferme''

L'objectif de cette opération est d'organiser des journées portes ouvertes sur des exploitations agricoles engagées dans Agrilocal à destination des acheteurs et décideurs de la restauration collective (élus, principaux, gestionnaires, cuisiniers, etc.). Ce type de manifestation permet de sensibiliser, rassurer et créer de l'échange.

Ces journées portes ouvertes se dérouleront au niveau national du 26 février au 16 mars 2018. Un lancement presse sera organisé le 26 février 2018 au Salon de l'Agriculture sur le stand du Département du Vaucluse, auquel seront invitées l'ensemble des exploitations participantes.
En Lozère, trois producteurs ouvrent leurs portes !
- le 1er mars 2018 (de 14h à 17h) chez Michel Badaroux à Langlade (48000 Brenoux) Monsieur Badaroux présentera sa ferme familiale produisant du  lait de vache. Une partie est vendue à une coopérative. L'autre est transformée en fromages (Bleu de la Nize, Tomme de Langlade, Faisselles, Fromages blanc). La ferme produit du fourrage et des céréales pour alimenter le troupeau (45 vaches laitières de races prim holstein). 
- le 5 mars 2018 (de 14h à 17h) chez Guillaume Delcros à Recoules de Berc (48200 Les Monts Verts) Monsieur Delcros présentera son activité d'éleveur-producteur de volailles fermières en élevage traditionnel. Les volailles sont élevées sur 120 jours (croissance lente). Les poulets et pintades sont disponibles toute l'année.
- le 12 mars 2018 (de 9h à 12h et de 14h à 17h) chez Christophe Bourcier au Mazelet (48700 Rieutort de Randon)  Monsieur Bourcier présentera sa ferme familiale située à 1150 m d'altitude, sur les hauts plateaux du Gévaudan, où sont élevés cochons et génisses avec une grande autonomie.
"Nos conditions d'élevage, couplées à un environnement idyllique permettent d'avoir des animaux qui sont au plus proche de leurs conditions naturelles. Ainsi la viande qui en sera issu sera d'une grande qualité gustative, mais également environnementale !"

Pierre HAERTELMEYER

Lien :http://traditionactu.tvlocale.fr/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant